Le billet de Jean-Jacques #été2022

Sur les chemins, à l’école d’Ignace de Loyola …

Le petit Robert donne des définitions très éclairantes du terme « chemin ».
Ainsi il parle d’un « espace parcouru par un corps en mouvement. » et de manière plus générale d’une « direction vers laquelle aller … ».
Or pour Ignace de Loyola la sainteté à la suite du Christ est d’abord un chemin d’incarnation…

Nous savons que le but des Exercices spirituels consiste bien à être plus libre
pour mieux choisir et que la liberté s’exprime dans le corps. Prendre de l’exercice, comme on dit, est tout à fait libérant. Cela assouplit, fait respirer, dilate – autant de verbes qui évoquent la consolation et l’action de l’Esprit chez Ignace de Loyola ….

Pour Ignace, un exercice n’est vraiment spirituel que si le corps est sollicité, car avec lui, c’est l’affectivité, là où se forgent le désir et la volonté de l’accomplir, qui est convoquée. Ainsi conseille-t-il une activité corporelle ou une pratique physique pour mieux faire l’exercice spirituel et lui donner toute son ampleur. On se tiendra debout, assis ou à genoux selon les cas, on prendra le temps de se dépenser physiquement …

Tout est fait pour ne pas réduire l’exercice spirituel à son seul aspect mental : sont sollicitées la mémoire et l’intelligence pour les opérations consistant à s’examiner, méditer, contempler, prier. Le mental a besoin de s’aérer et de se
reconstituer avec l’aide du corps. Ignace va insister dans les « additions pour mieux faire les exercices et mieux trouver ce qu’on désire » par exemple, sur la question du sommeil (« qu’on ne retranche rien sur le sommeil qui convient. »).

Pour donner les Exercices spirituels, Ignace fait référence aux exercices corporels : les deux sont nécessaires, non pour réaliser une performance mais pour mieux se disposer à la rencontre du Seigneur qui se donne gratuitement.

 

Jean-Jacques Guillemot

« À partir des imprévus de ma vie, découvrir un appel ? » Le Rivet 2021

Souvenir de la retraite ignatienne à l’abbaye Notre Dame du Rivet, du 1er au 3 octobre 2021.

2 jours et une soirée, pour suivre à la manière de Saint Ignace de Loyola des exercices spirituels, ponctués de retour sur soi, de silence, de méditation, d’enseignement, de prière, de témoignages, de chants, de réflexions, d’échanges, de créations, de célébration, de repas dans le silence, d’actions de grâce, de relecture.

Le thème étant : « A partir des imprévus de ma vie, découvrir un appel ? », St Ignace a ouvert la voie, pour faire de sa vie réduite à une infirmité, après avoir reçu un boulet de canon, une nouvelle vie, faire de nouveaux choix, avoir un nouveau dynamisme, grâce à la découverte de la foi, et au discernement de ce qui vient ou pas de Dieu. Chaque participant a pu exprimer son désir d’approfondir sa foi, et comment les boulets de canon de nos vies nous avaient projetés vers des horizons nouveaux, parfois inattendus, replaçant Dieu au centre de nos avancées, et de nos espérances. Belle expérience ignatienne, à faire connaître autour de soi.

Marielise

#11 Séminaire de formation à l’accompagnement spirituel sur 3 ans

Maison Saint-Louis Beaulieu

les mardis de 19h à 21h :
15 octobre, 10 novembre, 8 décembre 2020, 12 janvier, 2 février 2021

Une mise en œuvre du synode diocésain en partenariat avec l’Institut Pey Berland.

Thèmes abordés :
Année A : 2018-2019 Vie spirituelle et accompagnement
Année B : 2019-2020 Volonté de Dieu et discernement spirituel
Année C : 2020-2021 La supervision

Animation : une équipe des CIB et l’institut Pey Berland.

 

« Un espace de ressourcement spirituel particulièrement bienvenu »

Chemins de prière - Carême 2019

Un chemin de prière programmé en temps ordinaire et qui s’est inscrit finalement dans le temps extraordinaire du confinement pour cause de COVID 19. Si les moments de rencontre physique prévus n’ont malheureusement pu avoir lieu, les méditations sur le thème proposé (« Choisis la vie ») n’en ont eu que plus de force et la résonance de la Parole plus de profondeur. Ces trois semaines, bien encadrées par l’appel à des textes choisis avec pertinence et des temps de relecture, ont offert en lien avec un accompagnateur bienveillant un espace de ressourcement spirituel particulièrement bienvenu dans le contexte d’inquiétude né de la pandémie.

Paul

« Quel bonheur de prendre ce temps de coeur à coeur avec le Seigneur »

Semaine de prière paroissiale accompagnée - SEPPAC - 2019

Il n’est pas toujours très simple de prendre un temps de ressourcement lorsqu’on a un rythme professionnel soutenu et aussi des difficultés à s’échapper pour partir seul lorsque les enfants sont encore jeunes. J’étais à la recherche d’un lieu où je pourrai me poser, écouter, contempler, partager, prier,… et faire de la place pour le Seigneur. La proposition de la SEPPAC m’a permis de vivre ce temps de ressourcement un peu avant la fête de la nativité. Ce temps donné m’a permis de retrouver le chemin de la Parole et m’a aidé à remettre le Christ au centre de ma vie. Quel bonheur de prendre ce temps de coeur à coeur avec le Seigneur et de partager ce moment avec un compagnon à la fin de chaque journée. J’ai vécu ce temps comme un cadeau et la paix en a été le fruit. Un autre fruit de cette semaine est l’expérience de la persévérance. Lors de ces quelques jours, nous sommes invités à nous donner des rendez-vous avec le Seigneur puis avec son accompagnateur. La tentation de baisser les bras peut survenir mais expérimenter la persévérance fait grandir notre relation au Christ qui sait nous rejoindre là où nous sommes et avec ce que nous sommes. J’ai beaucoup aimé prendre ce temps de recul, partir de l’Evangile, de la vie du Christ et faire l’expérience de l’unifier à ma vie, de donner un sens, un cap à ce que je vis avec le Christ et avec mes frères. Cette proposition s’adresse à des personnes ayant un désir de rencontre avec le Seigneur, dans le silence et la confiance, pour lui permettre de chercher avec nous, le boisseau qui parfois cache notre belle lumière. Bonne route à chacun !

Jean-Jacques

« J’ai reçu ce chemin de prières comme un cadeau »

Chemins de prière - Carême 2016

En 2016, au moment du Carême j’ai pu suivre un chemin de prières, pour me préparer à vivre la semaine Sainte et Pâques.

Je l’ai reçu comme un cadeau, une grâce, une halte dans mon emploi du temps souvent bien chargé.

Les 3 soirées proposées en groupe, la prière quotidienne à partir des différents textes m’ont aidée à vivre ces moments précieux d’écoute de la Parole et de dialogue avec Dieu.

Seule, chez nous, mais toujours en communion avec les personnes de mon groupe j’ai goûté la Paix de ce temps donné complètement à la prière, au Seigneur.

Avec le groupe, j’ai découvert différentes façons de prier, d’écouter la Parole, d’écouter la prière des compagnons du Chemin.

Quand on m’a sollicitée, pour co-animer ces soirées, je ne pouvais qu’accepter pour essayer de donner à mon tour ce que j’avais reçu : le goût de la prière.

C’est une JOIE de vivre ce temps ensemble, d’avancer ensemble pour célébrer la RÉSURRECTION.

Christine

« Le soutien à la prière quotidienne est effectif »

Chemins de prière - Carême 2019

J’ai participé aux chemins de prière deux Carêmes de suite, au troisième j’ai été « embauchée ».

En tant que « consommatrice », j’ai bien apprécié la découverte des différentes manières de prier grâce à un exposé développé et clair et grâce à leur mise en pratique en petits groupes, les mêmes durant les quatre semaines.

Le soutien à la prière quotidienne est effectif, aidé par le « programme » de chaque jour et porté par l’union à nos frères qui font la même démarche que nous.
Au bout des quatre semaines, on continue sur notre lancée… en attendant le Carême prochain.

Mon expérience en tant que co-animatrice du groupe est réduite, le confinement nous ayant empêché de nous réunir dès la deuxième réunion.

Isabelle

Retour en haut